L’aquarelle

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Peinture

Ce vendredi, j’ai la chance de pouvoir aller peindre avec une amie.

Mon amie

Elle est particulière (bien que je pense que tous les amis sont particuliers). Dans le sens qu’elle spéciale. Quand je parle avec elle, j’ai le sentiment qu’elle est libre et qu’elle laisse tout être libre (y compris moi). Je crois que c’est parce qu’elle est vraie. Apercevoir ces traits de personnalité chez quelqu’un me réconforte.

De plus, être libre et être vrai lorsque l’on veut pratiquer une forme d’art ou de créativité est nécessaire. Les temps de création sont souvent, pour moi, des « sources ». Des moments et des lieux où mon âme peut se désaltérer.

Ici, j’ai choisi la douceur des fleurs. Comme un appel au printemps et au soleil. Je n’ai pas la prétention de savoir faire de l’aquarelle mais seulement de m’exercer à faire des choses qui me font me sentir bien. La peinture en fait partie.

L'aquarelle

Le travail qui est présenté ici est celui que j’ai réalisé la semaine dernière. Les coquelicots sont largement inspirés de ce tutoriel.

L’effet de superposition des pétales est dingue. L’idée est de peindre un pétale à la fois et de laisser sécher avant de peindre le suivant superposé. J’en ai fait une autre rien qu’avec les coquelicots pour ma grand-mère et elle a été directement conquise par l’effet!

Pour ce qui est de la Campanule, je me suis inspirée de ce livre à la page 214. Sans utiliser de technique particulière, j’ai simplement essayé de rendre hommage aux douces couleurs de cette jolie fleur.

"Plantes sauvages" éditions Gründ - 296 pages

Outre la minutie des propos dans le livre, les illustrations sont toutes plus jolies les unes que les autres.

Cette Campanule n’est sans doute pas mon dernier modèle de ce livre!